© 2018 par REVELATEUR PRODUCTIONS

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

LOUIS ET ZÉLIE

Cette comédie musicale rend hommage à Louis et Zélie Martin. Avec un scénario De Véronique Ebel, des musiques de JC Wintrebert dans des mises en scénes de Élise Boudoux d'Hautfeuille et Stanislas de La Chapelle ainsi que de Raphaëlle et Sébastien Duchange.
 

Louis Martin, de son nom complet Louis-Joseph-Aloys-Stanislas Martin , horloger, et son épouse Zélie Martin, née Azélie-Marie Guérin (Gandelain, près de Saint-Denis-sur-Sarthon, Orne, 1831 - Alençon, 1877) dentellière, appartiennent à la petite bourgeoisie d’Alençon. Ils ont été béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux, pour l'exemplarité de leur vie de couple, et canonisés à Rome le 18 octobre 2015 par le pape François. Ils sont les parents de Thérèse de Lisieux, en religion « sœur Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face » et de ses quatre sœurs, toutes religieuses.

Quand Thérèse Martin naît, le 2 janvier 1873, Zélie, sa mère, a déjà 42 ans et Louis, son père, 50 ans. Zélie meurt quatre ans et demi après la naissance de Thérèse, donc leur existence est faite. Leur sainteté n’a pas commencé avec la naissance de leur plus jeune fille. C’est l’exemple parental et familial qui a été porteur.

Certes, ils sont d’abord connus à cause de Thérèse qui, dans l’Histoire d’une âme, parle d’eux. Elle fait allusion à des lettres de sa mère la décrivant tout bébé et à sa sollicitude maternelle. De son côté, la maladie de son père tient une très grande place dans le cheminement spirituel de Thérèse. C’est à ce moment-là qu’elle ajoute à son nom de religieuse « Thérèse de la Sainte Face ».